La vie éternelle

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Pimbi le Lun 30 Oct 2017 - 14:15

Notre univers est un monde fini, le monde infini est au-delà de la sphère du temps. C'est très difficile à expliquer, et même impossible avec des mots qui appartiennent à un langage impropre à l'abstraction : chacun doit faire là-dessus son approche personnelle. On peut aussi se servir à toutes fins utiles de la physique quantique. Je l'ai fait, c'est comme une main courante, il suffit ensuite de se laisser mener. J'ai écrit tout un fort long chapitre là-dessus, et j'en ai eu des vertiges.
avatar
Pimbi
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 21063
Date d'inscription : 27/09/2012
Localisation : En transit forcé

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par gingembre le Lun 30 Oct 2017 - 16:27

Je ne vois pas comment notre esprit pourrait vivre sans notre corps.
L'énergie est bien fournie par quelque chose non ?
Même en cas d'encéphalogramme plat, il existe encore une activité cérébrale, mais, elle a besoin de l'intégrité des cellules nerveuses pour être produite. ICI
avatar
gingembre
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 18857
Date d'inscription : 13/03/2013
Localisation : calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Pimbi le Lun 30 Oct 2017 - 17:54

Tu confonds cerveau et esprit, ce sont deux choses différentes : l'esprit est intemporel, le cerveau est un élément du corps physique et meurt avec lui.
avatar
Pimbi
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 21063
Date d'inscription : 27/09/2012
Localisation : En transit forcé

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Floréane le Lun 30 Oct 2017 - 18:05

Admettons.

Admettons que, lors du trépas, quelque chose (l'esprit, l'âme...) se dégage de l'enveloppe charnelle : cet esprit, est-il doté d'une conscience, de mémoire ou est-il vierge, anonyme ?
avatar
Floréane
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 47890
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : plein sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par gingembre le Lun 30 Oct 2017 - 18:20

Donc l'esprit se suffirait à lui même et serait son propre moteur pour produire son énergie ?
avatar
gingembre
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 18857
Date d'inscription : 13/03/2013
Localisation : calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Floréane le Lun 30 Oct 2017 - 18:36

C'est juste une question, pas une déduction Very Happy
avatar
Floréane
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 47890
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : plein sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Pimbi le Lun 30 Oct 2017 - 18:44

Pardon, je suais de l'encre sur une macro...

La conscience humaine est une parcelle de la conscience "divine" ou "universelle", choisissez le terme qui vous convient le mieux. Sa vibration est sa propre source d'énergie. On ne la perçoit pas plus qu'on ne perçoit les infra-rouges ou les ultraviolets, parce qu'elle dépasse le plan de la création. C'est le privilège de l'homme qui est l'essence du monde créé pour devenir créateur à son tour. Il n'y a pas de mort, mais changement de fréquence. Renaissance, résurrection, ténèbres, mort, chute, sont tout à fait différentes de ce que l'on suppose, ce sont des images d'Epinal qui ont la peau dure. Si nous élevions notre vue plus haut, nous verrions que de nombreuses vies, cela est impossible. La vie est une, indivisible, éternelle, elle ne s'arrête jamais.
avatar
Pimbi
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 21063
Date d'inscription : 27/09/2012
Localisation : En transit forcé

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Floréane le Lun 30 Oct 2017 - 21:14

Je suppose qu'il est reposant d'avoir de telles certitudes et de ne plus se poser de questions quant à son devenir post mortem.
avatar
Floréane
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 47890
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : plein sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par alain le Lun 30 Oct 2017 - 23:38

En ce qui me concerne je n'ai pas de certitudes irréductibles. C'est pour ça que j'ai parlé de 3 hypothèses qui me semblent plausibles. Ici Gingembre fait référence à la seconde hypothèse : une '' survie '' de l'esprit sans le corps. J'ai dit que je n'y croyais qu'à moitié.
Mais pourquoi pas
Je pars de l'idée que l'esprit - qui est images et concepts - n'est pas de méme nature que le cerveau - qui est matériel . Et le fait que le cerveau produise la pensée ne change rien à l'affaire.
avatar
alain
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 2997
Date d'inscription : 13/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par gingembre le Mar 31 Oct 2017 - 3:33

"Enfin , et c'est ce qui me paraît le plus probable, la vie est une énergie et à la mort cette énergie se transforme et épouse de nouvelles formes. Il n'y a interruption que pour l'individu. Ce qui fait l'individu, ce qui est l'individu, c'est une énergie ." (Alain)


Si l'on considère que "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme", alors effectivement, l'énergie produite par le cerveau de son vivant, ne devient pas néant.
Mais s'il ne s'agit que d'une énergie dénuée de conscience et d'émotions, je n'estime pas que cela suffise à nous rendre immortels. Nous ne nous résumons pas à l'énergie que nous engendrons, non ?

Et je ne parle que de l'énergie produite de son vivant, car je ne vois pas comment cette énergie pourrait continuer à se produire une fois que ce qui la génère ne fonctionne plus.
avatar
gingembre
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 18857
Date d'inscription : 13/03/2013
Localisation : calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Floréane le Mar 31 Oct 2017 - 7:49

Si on considère que l'esprit est indépendant de l'activité cérébrale et produit sa propre énergie, il est plausible qu'il continue à vivre après la mort physique.
Dans la mesure où on ne sait rien, tout ou presque est envisageable.
avatar
Floréane
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 47890
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : plein sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Minerve le Mar 31 Oct 2017 - 9:46

C'est vrai que l'on ne sait absolument rien et ce qui m'amuse le plus c'est que les religieux ont réussi à faire croire à tant de personnes que, eux, ils savaient.... mouarf


avatar
Minerve
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 9475
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Floréane le Mar 31 Oct 2017 - 11:42

Minerve a écrit:C'est vrai que l'on ne sait absolument rien et ce qui m'amuse le plus c'est que les religieux ont réussi à faire croire à tant de personnes que, eux, ils savaient.... mouarf


Tu peux utiliser le présent : ils savent !

Personnellement, je trouve ça plus navrant qu'amusant.
avatar
Floréane
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 47890
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : plein sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par alain le Mar 31 Oct 2017 - 12:08

C'est vrai que '' immortel '' est un bien grand mot. Moi je parle plutôt de '' continuité ''. De mon point de vue, la monde ne s'arrête pas à '' moi '' et à ma perception.
On meurt mais le monde continue.
Or, si l'un meurt l'autre nait
Et cet autre c'est aussi '' moi ''
Comprenne qui pourra ...
C'est en tout cas ma troisième hypothèse.
avatar
alain
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 2997
Date d'inscription : 13/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Floréane le Mar 31 Oct 2017 - 13:32

"On meurt mais le monde continue."

Certes. Il existait avant nous et continuera vraisemblablement après : il n'a pas besoin de nous, mais nous avons besoin de lui.

"Or, si l'un meurt l'autre naît
Et cet autre c'est aussi '' moi
''

Je ne partage pas cet avis, sauf à penser que l'autre est, comme moi, un humain, donc un semblable. Pour autant, il n'est pas moi, nous ne sommes pas interchangeables mais uniques. C'est sans doute la raison qui rend la disparition d'un proche si douloureuse : il (elle) était unique.
avatar
Floréane
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 47890
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : plein sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par alain le Mar 31 Oct 2017 - 13:41

Floréane a écrit:"On meurt mais le monde continue."

Certes. Il existait avant nous et continuera vraisemblablement après : il n'a pas besoin de nous, mais nous avons besoin de lui.

"Or, si l'un meurt l'autre naît
Et cet autre c'est aussi '' moi
''

Je ne partage pas cet avis, sauf à penser que l'autre est, comme moi, un humain, donc un semblable. Pour autant, il n'est pas moi, nous ne sommes pas interchangeables mais uniques. C'est sans doute la raison qui rend la disparition d'un proche si douloureuse : il (elle) était unique.
As tu lu ce que j'ai dit sur ma notion du '' moi '' ? ...( il y a deux façons de le percevoir ).
Je suis bien sûr d'accord avec toi.
avatar
alain
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 2997
Date d'inscription : 13/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Floréane le Mar 31 Oct 2017 - 17:36

"Je différencie donc ce qui fait que l'on se sent être ( moi ) et ce qui relève de son histoire personnelle ( moi )."

Certes mais le tout se traduit par "je" non ?

Je n'existe pas sans moi. J'ai froid, chaud faim... bref j'ai des perceptions diverses et je suis par ailleurs la somme d'évènements qui forment mon histoire, ce que je suis.
Je, toujours, qui est la traduction consciente de sa propre existence. Certains vont même jusqu'à dire "moi je..."

avatar
Floréane
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 47890
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : plein sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par alain le Mar 31 Oct 2017 - 23:48

Il y a un '' moi '' qui est la somme de toutes nos expériences , de notre mémoire, qui détermine notre identité, notre singularité.
Et il y a un '' moi '' qui est la conscience d'être. Cela ne m'appartient pas mais c'est la vie même. C'est universel.
En somme il y a ce que je possède et ce que je suis.
Dans les deux cas, c'est '' moi ''.
C'était ma troisième hypothèse concernant l'idée d'une continuité après la mort.
Ce qui est universel en moi continue. Du moins tant qu'il y a vie et conscience. Ce qui meurt, c'est mon histoire, mon identité. Et donc effectivement , c'est précieux parce que périssable.
À moins que ( ma deuxième hypothèse ) il y ait après la mort une forme de survie de la conscience et des idées qui me caractérisent.
avatar
alain
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 2997
Date d'inscription : 13/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par gingembre le Mar 31 Oct 2017 - 23:59

Je me demande parfois si cette croyance qu'ont certains humains qu'ils peuvent survivre à tout même à la mort, n'est pas en fait la manifestation d'une immense surestimation de leur valeur.
A moins que ce ne soit que l'incapacité à admettre que tout peut avoir une fin.
avatar
gingembre
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 18857
Date d'inscription : 13/03/2013
Localisation : calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par alain le Mer 1 Nov 2017 - 1:12

'' L'homme est un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant ''.
Et tout est là. Penser, c'est avoir la capacité d'abstraction, et cette capacité entraîne tout le reste.
La vanité, l'incapacité, le désir ...etc
Mais aussi, la créativité, la volonté ...etc

avatar
alain
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 2997
Date d'inscription : 13/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Floréane le Mer 1 Nov 2017 - 8:56

gingembre a écrit:Je me demande parfois si cette croyance qu'ont certains humains qu'ils peuvent survivre à tout même à la mort, n'est pas en fait la manifestation d'une immense surestimation de leur valeur.

C'est peut-être aussi l'expression d'une grande angoisse, une espèce de refus viscéral d'accepter l'inéluctable. Ca peut être aussi comme le dit Pimbi, la foi en autre chose, une suite.

gingembre a écrit:A moins que ce ne soit que l'incapacité à admettre que tout peut avoir une fin.

Il n'est pas si facile, malgré les nombreux exemples quasi quotidiens, de concevoir que tout a une fin et qu'on est également concerné. Et pourtant.
avatar
Floréane
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 47890
Date d'inscription : 27/11/2012
Localisation : plein sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Pimbi le Mer 1 Nov 2017 - 9:10

J'ai fait tous mes efforts pour trouver une signification  à ces mots de fin, de néant, etc. Ça m'est impossible à concevoir.
Au contraire, là où beaucoup "voient" un terme inéluctable, et qui l'est, en effet, mais uniquement physique (et encore, ce c'est pas sûr), j'ai toujours été imprégné de la certitude que non seulement rien ne s'arrête mais que le plus beau est à venir. Que voulez-vous que je sous dise de plus ? C'est à la fois une constante, une joie et un enthousiasme. Sinon, quel sens aurait notre vie ici-bas. Or, tout a un sens, tout : il nous est souvent une énigme, mais il est, de source éternelle.
Nous n'avons pas de recul, sur cette terre, mais au-delà notre vue devient synoptique.
avatar
Pimbi
Je suis l'Alpha et l'Oméga

Messages : 21063
Date d'inscription : 27/09/2012
Localisation : En transit forcé

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Minerve le Mer 1 Nov 2017 - 9:48

Mais, après tout, nous continuons de vivre avec notre descendance, tout comme nos ancêtres vivent à travers nous...ce peut être ça la vie éternelle, sans vouloir chercher des réponses invraisemblables ...mouarf
avatar
Minerve
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 9475
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par alain le Mer 1 Nov 2017 - 11:11

Minerve a écrit:Mais, après tout, nous continuons de vivre avec notre descendance, tout comme nos ancêtres vivent à travers nous...ce peut être ça la vie éternelle, sans vouloir chercher des réponses invraisemblables ...mouarf  

C'est ma troisième hypothèse.Elle implique en effet continuité et changement de forme. Et j'ai également donne mon point de vue sur l'argument : mais celui qui naîtra après ( ou avant ) ce n'est plus '' moi ''...
En distinguait deux notions de la perception du '' moi ''.
Very Happy
avatar
alain
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 2997
Date d'inscription : 13/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par alain le Mer 1 Nov 2017 - 11:15

Pimbi a écrit:J'ai fait tous mes efforts pour trouver une signification  à ces mots de fin, de néant, etc. Ça m'est impossible à concevoir.
.
On ne peut pas concevoir non plus l'inverse : une absence de fin ( et de début ).
Ce qui me fait penser que finalement ce qui est limité, ce n'est pas le monde ni l'univers, mais notre perception.
avatar
alain
A ce niveau la on ne peut plus rien dire, les mots sont trop faibles

Messages : 2997
Date d'inscription : 13/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie éternelle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum